Que sont-ils devenus ? Nos anciens étudiants témoignent...

                                Gaël LEON

                       

De quelle promotion IFURTA faisiez-vous parti ?

Promotion 2013-2014, parrainée par le général Denis FAVIER, qui était alors Directeur Général de la Gendarmerie nationale.

Quel était votre sujet de mémoire et où avez vous réalisé votre stage ?

Mon sujet de mémoire portait sur le thème « Discrimination et transport aérien », à la fois dans la relation de travail employé / employeur (avec par exemple la question de la limite d’âge des personnels navigants) mais aussi dans la relation commerciale passager / acteur du transport aérien (avec par exemple la problématique de la discrimination des passagers lors des contrôles au poste d’inspection filtrage).

J’ai effectué mon stage de fin d’études à l’aéroport de Châteauroux auprès du responsable sûreté de la plateforme. Ces quelques mois en aéroport ont été une formidable opportunité pour développer ma connaissance du secteur aérien et mieux appréhender sa diversité, puisque l’aéroport de Châteauroux est le siège de nombreuses activités aéronautiques différentes du transport commercial classique de passagers : fret spécialisé, maintenance, démantèlement, peinture d’aéronefs, centre de formation des pompiers d’aérodromes, entraînement et formation des pilotes, essais constructeurs, …

Ce stage a également confirmé et même renforcé ma volonté de travailler dans le secteur aéroportuaire.

Quel a été votre parcours après l'IFURTA ? Et maintenant ?

Après l’IFURTA, j’ai recherché un premier poste sur une plateforme aéroportuaire, avant d’être finalement recruté début 2016 par l’Union des Aéroports Français (UAF) en tant que juriste, poste que j’occupe encore à ce jour. L’UAF, devenue depuis l’UAF & FA (Union des Aéroports Français et Francophones Associés), est l’organisation professionnelle des aéroports français, quelles que soient leur taille et leur spécialité. Elle a pour principale mission de défendre et de promouvoir les intérêts de la communauté aéroportuaire française auprès des décideurs français et européens. Dans le cadre de mes fonctions, je suis amené à conseiller et informer les adhérents de l’UAF sur tous les sujets juridiques qui peuvent les toucher : droit de la concurrence, aides d’État, assurances, domanialité publique, droit des concessions, protection des données personnelles, …

Je reviens désormais avec grand plaisir à l’IFURTA en tant qu’intervenant au séminaire « Management Aéroportuaire » pour présenter aux étudiants le réseau aéroportuaire français et les différents modes de gestion des plateformes. Je suis par ailleurs chargé du cours « Organisation et droit européen et international aérien » au sein de la Licence Professionnelle « Logistique Aéroportuaire et Transport Aérien » de l’IUT d’Évry.

 

                         Marine LEGOUY

                  

       
De quelle promotion IFURTA faisiez-vous parti ?

J'ai fait partie de la promotion 2017-2018 avec pour la première fois, Madame Elisabeth Borne - Ministre chargée des Transports comme marraine. C'est une grande fierté !

Quel était votre sujet de mémoire ?

Ayant réalisé mon alternance au sein de la superbe compagnie Air Caraibes Atlantiques, j'ai eu l'opportunité de réaliser un mémoire sur le thème de : "Faire vivre une culture de sécurité au sein d'une compagnie aérienne ; l'exemple de Air Caraibes Atlantiques".

Quel a été votre parcours après l'IFURTA ? Et maintenant ?

Après un apprentissage enrichissant chez Air Caraibes Atlantiques, j'ai intégré la société Time to Fly début 2019 en tant que Consultante spécialisée en opérations aériennes. Cette nouvelle expérience m'a permis de me familiariser avec de nombreux acteurs du paysages aériens et de les accompagner dans leur démarche d'amélioration continue en matière de conformité et de sécurité. Parallèlement, j'ai eu la chance de pouvoir accompagner et d'être la tutrice de @Justine Delaye (promotion 2019-2020) tout au long de son alternance chez Time to Fly. Quelle belle aventure !   

Et demain ?

Je m'envole bientôt pour de nouveaux horizons en rejoignant la compagnie Chalair Aviation pour laquelle j'occuperai le poste de Responsable de Surveillance de la Conformité. 

                        Hervé MONIN

 

De quelle promotion CDMT faisiez-vous parti ?

Je suis diplômé de la promotion 2010/2011 du Master 2 « Droit maritime et des Transports ». Ce fut une année extraordinaire tant sur le plan universitaire qu’humain, j’y ai tissé des liens forts avec mes camarades de promotion. Certains sont devenus des amis très proches !

Votre sujet de mémoire et stage ?

J’avais fait mon stage de fin d’études au sein du département « grands contentieux » de la direction juridique de Total et mon mémoire portait sur la sécurité et la sûreté des plates-formes offshore. Durant le master 2, j’avais été impliqué dans le projet de recherche « SARGOS » (consacré à la prévention des actes illicites contre les plates-formes pétrolières dans le golfe de Guinée) et, en parallèle, je suivais la crise « Deepwater Horizon » (la plate-forme qui a explosé en 2010 dans le golfe du Mexique et qui a engendré la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis).

Après le CDMT ...

J’ai complété ma formation de juriste par un mastère spécialisé en maitrise des risques industriels à l’Ecole des Mines de Paris. Ayant un peu d’eau de mer qui coule dans les veines, j’ai rejoint la Marine Nationale où je me suis spécialisé dans le sauvetage maritime et la lutte anti-pollution. J’y ai passé 3 années extraordinaires, intenses, avec parfois des moments difficiles, mais j’y ai appris beaucoup de choses, au contact de très grands professionnels ! Une très belle école !

Grâce à la Marine Nationale, j’ai pu explorer ce sujet tellement fascinant qu’est la gestion de crise !

Et maintenant ?

Depuis 2014, je suis chef de projet « usages et sécurité maritimes » pour les projets éoliens en mer d’EDF Renouvelables, sur les 3 façades maritimes de la France métropolitaine.

Je travaille notamment sur le projet de parc éolien flottant « Provence Grand Large », qui va bientôt être installé au large de cette région que j’aime tant : la Provence !

J’enseigne également depuis quelques années au sein du pôle Transports. J’y ai créé un cours sur les énergies marines renouvelables et un autre sur la gestion de crise, que je donne aux étudiant(e)s du Master 2 Droit et Management des Activités Maritimes et du Master 2 Droit et Management des Transports Terrestres.

J’interviens également depuis 2 ans au sein du Master 2 Droit et Management du Transport aérien , où j’y présente les spécificités de la gestion de crise dans le secteur maritime.